Questions sur la médiumnité

La médiumnité par incorporation, en particulier, est plutôt cette faculté particulière des médiums qui permet leur contact, parfois même physique, avec le défunt, bref, la capacité d’exercer la fonction d’intermédiaire entre les deux mondes.

D’ailleurs, dans la dernière décennie du XIXe siècle, l’application de l’hypnose dans le traitement de l’hystérie a conduit, grâce aux études de Sigmund Freud et Josef Breuer, à la naissance d’une nouvelle science, la psychanalyse. Ceci très rapidement, en plus d’une valeur thérapeutique développée comme technique d’interprétation du contenu de la psyché. Alors qu’il s’étendait à une conception générale de la réalité et de la relation entre le psychisme et le corps. Dans le même temps, cependant, les difficultés théoriques et pratiques augmentaient, de même que les différences entre les adeptes d’une même doctrine psychanalytique. Cela a conduit à la séparation entre Carl Gustav Jung et son maître Sigmund Freud, considéré comme le père de la psychologie des profondeurs. Au fil du temps, la psychanalyse a conduit à la naissance de différentes ramifications par rapport à la théorie originale, mais c’est une base pour l’étude de l’intériorité de l’homme.

Le terme Recherche Psychique en relation à un medium est la traduction de l’expression anglaise Recherche Psychique officiellement adoptée en 1882 par les chercheurs anglais de la S.P.R. pour désigner l’étude des phénomènes paranormaux, mais ce n’était pas la seule à définir une telle étude. En 1905, Richet indiquait l’étude de “tous les phénomènes mécaniques ou psychiques qui semblaient dus à des forces intelligentes inconnues ou à des facteurs intelligents latents dans l’inconscient humain” avec le terme Métapsychique, qui était alors utilisé en France et en Italie. Cependant, à la fin des années 1800, le médecin allemand M. Dessoir avait créé le terme parapsychologie, qui était utilisé de préférence en Allemagne et dans les pays germaniques. Lors du Congrès international de parapsychologie tenu à Utrecht en 1953, il a été proposé que l’étude des phénomènes paranormaux soit universellement connue sous le nom de parapsychologie.
Cependant, malgré la différence étymologique, les termes Recherche psychique et Parapsychologie sont utilisés indifféremment.

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code